Let’s discover… Victor Moses!


Victor Moses anime les gazettes de transferts cet été en Angleterre. Au terme d’une dernière saison où il aura dévoilé encore un peu plus son potentiel avec 6 buts et une activité qui n’est pas passée inapercue dans une équipe qui ne devra sa survie qu’à une fin de saison canon, l’attaquant Nigérian serait la cible de Liverpool et surtout de Chelsea d’après les bruits de couloir et autres spéculations journalistiques. Après un retour sur le parcours du joueur, MyPremierLeague vous propose une dissection commentée du jeu de l’attaquant des Super Eagles du Nigéria.

  • L’ascension du « Super Eagle »
  • ‘From Kaduna to Selhust Park’
  • De Selhust Park à la short-list du vainqueur de la Ligue des Champions
  • Moses sur le billard
  • Style de jeu
  • Atouts
  • Faiblesses
  • Apport potentiel à Chelsea

L’ascension du « Super Eagle »

‘From Kaduna to Selhust Park’

Né le 12 décembre 1990 à Kaduna (centre du Nigéria), la vie de Victor Moses va basculer en 2002, année où ses parents seront assassinés alors qu’il jouait au football avec une balle de ruban adhésif dans la rue. Bien que le Nigéria soit en proie à des révoltes religieuses depuis le début du millénaire opposant la minorité Chrétienne à la majorité Musulmane ; Austin Moses, pasteur de profession et son épouse Joséphine avaient choisi de continuer à exercer leur mission malgré les crimes religieux perpétrés dans le pays.

Le jour du drame, averti par son oncle, le jeune Victor Moses sera caché dans la maison d’un ami et envoyé moins d’une semaine plus tard en Angleterre. Bien qu’il n’ait jamais quitté Kaduna, le jeune Nigérian sera placé en famille d’accueil avec le statut de demandeur d’asile.

Alors qu’il jouait dans un parc quelques mois plus tard, il prendra son courage à deux mains afin de demander à rejoindre l’équipe locale d’Haringey Cosmos (Islington, à quelques rues de l’actuel Emirates Stadium d’Arsenal). Rapidement repéré par les recruteurs de Crystal Palace (sud de Londres), il sera admis en « Sports-Etudes » à la  Whitgift School de Croydon (encore davantage au sud) sous l’égide de Steve Kember et Colin Pates*

De Selhust Park à la short-list du vainqueur de la Ligue des Champions

Neil Warnock

Au terme de la saison 2003/2004, Victor Moses inscrira 50 buts pour l’équipe des U14 de Crystal Palace dont un quintuplé lors d’une des nombreuses finales Junior qu’il gagnera. Ce jour là, le jeune Nigérian inscrira tous les buts de la finale face à la Healing School de Grimsby au Walkers Stadium de Leicester City.

Neil Warnock, le manager de Palace à l’époque, deviendra rapidement le mentor de Victor Moses en louant ses qualités ainsi qu’en s’improvisant confident privilégié du joueur. L’actuel manager de Leeds United lancera Moses en Novembre 2007 à Cardiff. En dépit d’une saison 2007/2008 prometteuse (13 matchs, 3 buts, 3 passes dont une participation aux Play Offs), la suivante se révèlera moins prolifique avec seulement deux buts inscrits en 27 matchs malgré des titularisations quasi-hebdomadaires.

En 2009/2010, Moses inscrira 5 buts en 8 matchs avant l’hiver et constituera une bouée de sauvetage que saisira son club, en proie à des difficultés financières. Après la mise sous tutelle du club (et une déduction de 10 points au classement), Victor Moses sera mis sur la liste des transferts. Alors que les rumeurs du dimanche l’envoyaient dans les plus grands clubs depuis quelques saisons en raison notamment de ses exploits internationaux avec les jeunes Three Lions ; Moses fera une croix sur l’intérêt supposé d’Arsenal, Chelsea, l’Inter Milan ainsi que les offres concrètes de WBA et Forest pour rejoindre finalement Wigan avec un contrat de trois saisons et demi contre £2.5m d’indemnités de transfert.

8 Décembre 2009, Victor Moses célèbre le premier de ses deux buts à Reading (victoire 4-2), un plat du pied en pleine lucarne sans élan à plus de 20m!

Lorsqu’on jette un œil aux feuilles de statistiques de l’ailier Nigérian à Wigan, il est assez aisé d’y remarquer une progression linéaire. Utilisé parcimonieusement par Roberto Martinez en deuxième partie de saison 2009/2010 en raison de la présence de Charles N’Zogbia et Hugo Rodallega (droite et gauche), Moses parviendra à grappiller 12 entrées en jeu ainsi que deux titularisations. Moses disputera l’intégralité de la 37e journée face à Hull City alors que Wigan avait déjà assuré son maintien, inscrivant au passage son premier but en Premier League.

La saison suivante s’avèrera un peu plus délicate, à l’instar de sa deuxième saison à Crystal Palace. Toujours barré par Charles N’Zogbia (droite) et désormais Tom Cleverley (gauche), une blessure à l’aine va hacher la première partie de saison de Moses qui ne totalisera que 7 entrées en jeu pour une seule titularisation (lors de la défaite initiale 4-0 contre Blackpool à domicile). Moses passera ensuite les fêtes bien au chaud en manquant les mois de compétitions de Décembre et Janvier en raison d’une épaule disloquée. A son retour, le Nigérian parviendra néanmoins à récupérer une place de titulaire sur l’aile gauche (Cleverley n’étant pas un pur joueur de couloir) et enchainera 6 titularisations ainsi que 4 entrées en jeu et une autre titularisation lors des dernières journées. Moses achèvera la saison fort d’un but (vainqueur face à West Brom en Novembre) et de trois passes décisives même si il aura éprouvé des difficultés à peser avec consistance sur le jeu.

Wigan désosse Newcastle tactiquement et dans l’envie (4-0), grâce notamment à un doublé de Victor Moses (13e, 15e) qui réalise en ce 28 Avril 2012 un des matchs les plus aboutis de sa jeune carrière.

Le départ de Charles N’Zogbia pour Aston Villa (et £9.5m) semblait enterrer d’avance les maigres espoirs de maintien d’une équipe de Wigan Athletic qui nargue l’Angleterre entière en raison de son peu de moyens mais qui débute pourtant chaque saison de Premier League depuis 2005. Pour autant, Roberto Martinez ne s’est pas jeté sur le marché afin de dépenser le pactole fraichement acquis par la vente du Français. A l’inverse, il y préfèrera la solution interne en donnant sa chance à Victor Moses après une saison et demie ponctuée d’éclairs intermittents. Le jeune Nigérian va s’imposer à droite (tout en évoluant également à gauche et en soutien de l’attaquant) disputant l’intégralité du championnat (36+2 rencontres).

A la 23e journée, on voyait mal comment le club de Dave Whelan (fondateur de la chaine de magasins de sports JJB) pourrait encore défier les pronostics avec ce bilan de 3 victoires, 6 nuls et 14 défaites (dont 8 consécutives) pour seulement 20 buts inscrits. Pourtant, un changement de système salvateur (passant du 4-1-4-1 à un 3-4-3 modulable) initié par Roberto Martinez va lancer une dynamique canon sur les 15 dernières journées avec 8 victoires, 4 nuls pour seulement trois défaites.

Roberto Martinez

Victor Moses ne sera pas étranger à ce regain de forme, inscrivant 4 de ses 6 buts (meilleur buteur Latic) lors des 11 dernières journées lors de rencontres de prestige** agrémentées de brillantes performances individuelles enfin consistantes que nombre de consultants ne manqueront pas de mettre en valeur.

La valeur marchande de l’attaquant des Latics semble au plus haut lors de ce mercato estival, d’autant plus que l’entraineur de Chelsea Roberto Di Matteo a glissé en conférence de presse que le joueur de Wigan faisait partie des joueurs suivis par le club ; très certainement dans la mesure où le dossier Hulk n’avance quasiment pas.

Adaptation partielle d’un reportage d’Ollie Holt pour le Daily Mirror.

___________

*: Steve Kember est ancien joueur (11 saisons) et manager (4 passages dont deux intérims) de Crystal Palace. Colin Pates est un ancien défenseur Anglais passé le plus notablement par Chelsea (1979-1988, 281 matchs pour 10 buts) mais aussi Charlton, Arsenal et Brighton & HA.

**: Victoires à Liverpool (2-1), contre Manchester United (1-0), à Arsenal (2-1) et contre Newcastle (4-0) notamment.

Victor Moses a repoussé la possibilité d’être appelé avec l’équipe A de l’Angleterre en dépit de sa présence successive dans les équipes U16 (1 match), U17 (15m., 9b.), U19 (12m, 2b.) et U21 (3m., 2b.) et sa participation à des trophées internationaux: Euro U17 2007 (finaliste, 3 buts inscrits, meilleur buteur), Coupe du Monde U17 2007 (quart de finaliste, 3 buts inscrits), Euro U19 2008 (premier tour, une passe décisive). Moses s’est expliqué de cette décision en rappelant qu’il se sentait Nigérian avant tout étant né et ayant grandi là bas.

Au bout du troisième essai (un premier match annulé et deux autres où il n’avait pas encore reçu l’aval de la FIFA), Victor Moses a pu faire ses débuts avec le Nigéria en Février dernier en entrant en jeu avec le Rwanda. Il a disputé deux autres rencontres depuis.

Moses parle d’ailleurs couramment le « Pigdin English » (équivalent Anglais d’un créole de Français).

Moses sur le billard

Victor Moses s’infiltre dans l’étau Barton-Young sous le regard de Shaun Derry et Hugo Rodallega. Parfois, une prise à deux s’avère être le seul moyen de stopper l’attaquant des Latics

Style de jeu

Victor Moses est un joueur offensif polyvalent disposant d’impressionnantes qualités athlétiques. Si la fin de ses actions constitue le point où le Nigérian dispose de la plus grosse marge de progression, Moses aime prendre l’espace, notamment par des grandes courses qu’il est capable de répéter durant 90mn. Son endurance (ou le peu de solutions offensives offertes à Martinez) peut être illustrée par le fait qu’il a disputé l’intégralité du championnat en n’entrant en jeu que deux fois.

Bien qu’utilisé à différents postes et rôles par son entraîneur, le mouvement favori de Moses constitue en cette longue course sur l’aile gauche afin de percuter puis de rentrer dans l’axe sur son pied de frappe.

La principale qualité qu’on remarque chez l’attaquant de 21 ans est indéniablement sa qualité technique associée à sa vitesse lui permettant d’éliminer facilement et même, de façon assez fréquente d’embarquer deux ou trois joueurs sur une accélération avec le ballon. Son petit gabarit robuste fait que son centre de gravité est assez bas, ce qui implique un maintien optimal de son équilibre. Bien souvent, les défenseurs sont contraints de commettre des fautes pour stopper Moses.

Si son attrait pour le but est certain, le faisant tenter sa chance dans de nombreuses positions et des deux pieds (notamment en première intention et sur des volées), Victor Moses n’est pas seulement qu’un agitateur offensif. Sa rigueur tactique lui permet de tenir des rôles précis, tant offensivement (par des courses et positionnement spécifiques ainsi qu’une adaptation réussie à diverses animations offensives) que défensivement avec une étonnante faculté à revenir défendre sans faire semblant comme beaucoup d’ailiers et/ou joueurs de son âge. Sa qualité de passe est dans la moyenne des joueurs de son poste, on peut par contre noter une capacité à renverser le jeu par des longs ballons plus inhabituelle pour un ailier/attaquant.

Bien que Neil Warnock alignait parfois Moses seul devant à Crystal Palace, le Nigérian reste un joueur qui préfère profiter des espaces libérés par un coéquipier: c’est la raison pour laquelle Roberto Martinez a souvent aligné Franco Di Santo (qui pèse sur les défenses par sa présence physique) ou Connor Sammon (à l’activité sans relache de sape de la relance par un pressing intense) lorsqu’il choisissait de coucher une organisation à deux attaquants sur sa feuille de match.

Atouts

Contrairement à beaucoup d’ailiers, le fond de commerce de la réussite du jeu de Victor Moses ne repose pas sur un unique geste ou dribble, si ce n’est peut être cette accélération pour prendre de vitesse le défenseur après un crochet. Moses fait étalage d’une conduite de balle précise et régulière, même en fin de course. Si il fallait caractériser les dribbles de Moses par un type d’actions, ce serait par cette variétés de percussions balle au pied depuis de nombreuses zones offensives. Le Nigérian est également capable de sortir de sa botte un geste venu de nulle part lorsqu’il semble enfermé.

Ci-dessous, le classement des dribbles réussis en Premier League en 2011/2012

Ci-dessous, le classement des dribbles réussis en Europe en 2011/2012. Dixième de ce classement, Victor Moses ne devance que d’une unité… Marco Reus!

Comme évoqué plus haut, le fait que Moses conserve son équilibre en course amène fréquemment les défenseurs à commettre des fautes pour le stopper. Ici le classement des joueurs ayant subi le plus de fautes cette saison:

Note: Le classement Européen situe Victor Moses dans un top 20 s’échelonnant approximativement entre 80 et 100 fautes subies.

Wigan est loin du cliché de l’équipe modeste adepte du jeu long à outrance. Roberto Martinez prône à l’inverse un jeu latin au sol sur les mêmes bases que celles mises en place à Swansea City (avant l’arrivée de Rodgers). Ainsi, Wigan est la 29e équipe Européenne en ce qui concerne la réussite des passes avec 80.4% de passes réussies (pour le 8e total du Championnat en ce qui concerne la possession de balle avec 49.9%).

Victor Moses présente un ratio de 81.2% de passes réussies soit 741/913 passes réussies. Fait intéressant, Moses comptabilise également 39/60 longs ballons soit 65% de réussite dans son jeu long.

Ci-dessous, un aperçu des chiffres du jeu long chez les ailiers de Premier League:

Victor Moses ne se contente pas d’attendre le ballon pour enchainer les passements de jambe dans l’unique but de faire lever les quelques courageux spectateurs du DW Stadium (bravant assez souvent les éléments déchaînes dans ce coin perdu de l’Angleterre). Son respect des consignes est étonnant pour son poste comme en atteste son application pour jongler du flanc gauche du 5-4-1 à l’aile gauche d’un 3-4-3 en fonction de si son équipe a ou non le ballon. A Arsenal lors de la victoire 2-1 de son équipe, Victor Moses a par exemple maintenu un positionnement haut et des courses dans le couloir de Bacary Sagna pour restreindre ses montées tout en effectuant les retours nécessaires.

« Victor peut aisément jongler entre trois et quatre systèmes. C’est une maitrise tactique qu’il a développé. C’est dû à son application, son travail et sa discipline. Généralement, les ailiers n’ont pas ça et c’est ce qui me ravit.

Si vous parlez de Victor Moses, les gens vont forcément évoquer sa capacité à éliminer des adversaire, sa qualité en 1vs1, mais son sens du collectif en fait un vrai joueur d’équipe et c’est assez unique chez un si jeune joueur. »

Roberto Martinez

Si Victor Moses ne se situe pas au niveau des poids-lourds défensivement à son poste d’ailier (Larsson, Valencia…), il présente toutefois des statistiques intéressantes témoignant de l’aspect concret de ses retours défensifs. Le tableau est rangé selon le nombre de tacles réussis. 

Faiblesses

A 21 ans, il serait exagéré d’attendre que Victor Moses fasse preuve de la science du jeu d’un joueur plus expérimenté. Ainsi et principalement de par son style de jeu athlétique, la conclusion des actions de Moses souffre régulièrement du manque de lucidité généré par l’effort qui précède. Il aura par exemple fallu attendre la 15e journée, le 10 décembre et le 46e tir de Victor Moses pour qu’il inscrive sa première réalisation de la saison, face à son adversaire favori, WBA (3 fois buteur dans sa courte carrière).

Les mauvaises langues parleront de pigeons abattus dans le ciel de Wigan (où flotte aussi ponctuellement des bannières tribales) ; les autres souligneront la spontanéité de Victor Moses qui n’hésite pas à frapper en première intention ou sur des inspirations telles que les nombreuses reprises acrobatiques qu’il a déjà tenté (parfois avec succès).

Quoiqu’il en soit, Moses doit gagner en calme face au but et ne plus se précipiter, surtout dans la mesure où cela est souvent imputable à l’adrénaline du dribble réussi qui lui ouvre le chemin du but dans les 30 derniers mètres.

Ci-dessous: le classement des cancres du Championnat en ce qui concerne la conversion en buts de leurs frappes.

Victor Moses n’est pas à proprement parler un joueur « de possession ». Son style de jeu offensif comprend beaucoup de prise de risque dans les 30 mètres adverses. De plus, sa protection de balle en course repose énormément sur sa vitesse de déplacement. Il en est sensiblement de même lorsque il est à l’arrêt où sa protection corporelle du ballon n’est alors pas optimale, l’amenant à perdre un nombre assez important de ballons.

Ci-dessous: le classement des dépossessions du ballon. Il s’agit des situations où le défenseur récupère le ballon par un tacle.

Ci-dessous: le classement des pertes de balles résultant d’un mauvais contrôle ou d’une « passe pour personne »

Apport potentiel à Chelsea

En Décembre dernier Moses s’est notamment mis en valeur face à Chelsea grâce à un double sombrero sur Cole puis Terry dans les 6 mètres, avant de dévisser sa volée… en touche

A l’heure actuelle, c’est Chelsea qui s’est montré le plus insistant pour recruter le joueur. Le club Londonien a d’ailleurs transmis quatre offres: une première afin de sonder Wigan aux alentours de £4m, une seconde aux alentours de £6,5m ainsi que des bonus de performances. La troisième offre fait état d’une proposition de £6,5m agrémentée de bonus et de l’inclusion en prêt de Joshua McEachran ou Romelu Lukaku. La dernière offre en date fait état de £8,5m plus des bonus de performances, qui se rapproche davantage du tarif demandé par Dave Whelan pour son joueur (£10m). Le recrutement récent de Ryo Miyaichi pour un prêt d’une saison (ainsi que celui d’Arouna Koné, remplaçant numérique d’Hugo Rodallega) semble indiquer que Wigan souhaitait assurer ses arrières avec un remplaçant avant de penser à céder son joueur, qui ne sera d’ailleurs pas retenu en cas d’offre jugée satisfaisante (en fin de contrat à la fin de la saison).

Il convient également de rappeler que Wigan doit 25% du montant de transfert d’une future vente à l’ancien club du joueur, Crystal Palace qui savait que la question de l’augmentation de la valeur marchande de Moses n’était qu’une affaire de mois. C’est une des raisons pour lesquelles Wigan veut se retrouver dans l’indemnité proposée, avec dans un coin de tête les prix pratiqués sur le marché des transferts cet été par exemple.

Le transfert peut apparaître précipité pour un joueur qui vient seulement de boucler sa première saison pleine en Premier League, ce que n’a pas manqué de souligner l’omniprésent Dave Whelan en déclarant que le joueur ferait mieux de rester au moins une saison de plus au club. Pour autant, Chelsea qui a libéré Salomon Kalou et souhaite renforcer son compartiment offensif insuffisant en nombre depuis quatre saisons semble déterminé à obtenir la signature du joueur.

On peut alors se demander quel rôle pourrait être confié à Victor Moses dès la saison prochaine en cas de transfert. Une des clés afin d’y voir plus clair est le repositionnement de Daniel Sturridge dans sa position axiale de prédilection qu’il revendique. L’ancien attaquant de Manchester City a connu une saison contrastée entre une première partie de saison réussie d’un point de vue statistique à un poste qui n’est pourtant pas le sien (ailier droit d’un 4-3-3) avant une seconde partie de saison où il n’aura  pas su trouver ni sa place dans le nouveau système (4-2-3-1) ni la confiance de Roberto Di Matteo.

A la différence des précédents titulaires du poste, parfois par défaut (Anelka, Kalou) ; Sturridge possède cet aspect direct et cette propension à provoquer son vis-à-vis qu’il a mis en lumière la saison dernière. Du fait, Sturridge a également subi un nombre important de fautes. On peut aisément imaginer Victor Moses dans un rôle similaire, qui diffèrerait par le fait que Moses serait davantage un animateur que le joueur qui finit les actions dans la mesure où le potentiel offensif déjà présent (Mata, Hazard, Lampard, Sturridge et Torres totalisent 12+22+16+13+11= 74 buts à eux 5) pourrait le libérer d’une certaine pression face au but.

Ci-dessous, un comparatif des chiffres du compartiment offensif de Chelsea que Moses pourrait rejoindre bientôt.

On peut noter les similitudes de Victor Moses avec Daniel Sturridge (en surlignage bleu notamment) ou Marko Marin ainsi ses différences plus nettes avec Eden Hazard ou Juan Mata au niveau du volume de jeu et des transmissions. De plus, le Nigérian présente de loin les meilleures statistiques défensives, un point qui a son importance dans une équipe de Chelsea qui cherche toujours son équilibre (voir Comment Chelsea a perdu face au Milan en pré-saison ?).

About these ads

À propos de SeBlueLion

French Chelsea fan, Premier League-aholic, Youth coach. Find me on mypremierleague.wordpress.com/ and theweststandobserver.wordpress.com/ @SeBlueLion on Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s