Un final loin d’être à l’image des derniers résultats.

Fort de 6 victoires d’affilées, remonté dans les places qualificatives pour la Ligue des Champions, grand trouble-fait dans ce haut de tableau, Newcastle n’a pas connu un final à la hauteur des espérances. Trop attendu par les adversaires, trop confiant, mauvais choix tactiques ? On ne sait pas vraiment dire, mais les derniers résultats en championnat n’ont pas été à la hauteur. Un peu dommage, pour le club du Tyneside qui rêvait de retourner en Ligue des Champions.

Wigan Athletics – Newcastle United

Papiss Cissé, le buteur de cette deuxième partie de saison, restera muet à Wigan.

Newcastle était au courant, les Latics ont connu un réveil époustouflant dans cette fin de saison, enchaînant les bonne performances et se sauvant de la relégation, en battant excusez-moi du peu, Manchester United et Arsenal. Cependant, le savoir n’était pas suffisant apparemment, cueillis à froid dans le silencieux DW Stadium, les Magpies encaisseront 4 buts en une seule mi-temps, incapables de montrer un petit signe de révolte. Moses par deux fois, Maloney, Di Santo, voici les bourreaux de Newcastle en cette première période, à oublier pour les Geordies. En seconde période, touché par l’orgueil, les Magpies montreront un tout autre visage, bien plus conquérants, ils auraient pu rattraper leur retard en 15 min, Cissé toucha une fois la barre et une fois le poteau, Ben Arfa frôla le cadre par deux fois, sans compter les autres occasions que les Geordies se sont procurés. 4 – 0, tel sera la score, lourde défaite encore une fois cette saison. Un jour sans pour l’équipe du Nord-Est, qui avait besoin de points, c’est la 4e place qui file et revient du côté de Londres, plus précisément à Tottenham. De plus, Chelsea revient à un seul petit point derrière.

Chelsea FC – Newcastle United

Cissé, à cet instant, dégoûtera les 41.000 Blues venus au stade ce soir là.

En déplacement à Stamford Bridge, les chose n’allaient pas êtres faciles pour les Geordies. Match avec un enjeu assez gros, une victoire pour ses clubs les auraient maintenu dans la course à la Ligue Des Champions, et au coup de sifflet final, c’est Newcastle qui aura saison sa chance grâce à un doublé de Papiss Cissé. Une rencontre plutôt fermée entre les deux clubs, peu de grosses occasions à l’exception des buts et d’une barre de Demba Ba, qui ne trouve plus le chemin des filets depuis son départ pour la CAN, pourtant le match avait commençait sous bonne augure, en moins d’une minute Chelsea frappé déjà au but, à la 18e minute Cissé trompa Cech sur un magnifique but, servis par un bon débordement de Santon, il contrôla pied gauche et tira pied droit. Puis silence radio dans ce match, dans un jeu très fermé. En deuxième mi-temps, même scénario, à part un jeu physique entre Tioté et Mikel, ce dernier donnera même un coup de coude, et il faudra presque 10 minutes pour faire sortir le milieu de Newcastle du terrain. Puis dans les arrêts de jeu (+ 10min), sur une touche de Jonas qui trouva Shola Ameobi, l’anglo-nigerian passa à Cissé qui d’une magnifique frappe extérieur marquera le plus beau but de la saison, les supporters dans le stade n’en croient pas leurs yeux, Newcastle exulte, Chelsea voit la Ligue des Champions filer s’il ne remporte pas la finale face au Bayern Munich. Suite à ce match, Newcastle peut encore rêver et Chelsea, devra tout donner à Munich pour être en Ligue des Champions la saison prochaine.

Newcastle United – Manchester City

Yaya Touré, le solide milieu de terrain des SkyBlues donnera une victoire importante pour l’accession au titre de son équipe.

Dernier match à domicile de la saison du côté de la Tyne, face à des Citizens plus que jamais conquérant pour le titre, Newcastle aurait pu avoir un rôle d’arbitre dans le duel des deux Manchester. Mais la machine City fut incroyable dans cette dernière ligne droite du championnat. Clairement venus pour les trois points, Manchester City a remplis son objectif grâce à un Yaya Touré au meilleur de sa forme, auteur d’un doublé. Une première mi-temps plutôt dominé par les SkyBlues mais qui verra Newcastle faire bonne figure tout de même. En deuxième période, la rencontre s’est un peu plus équilibrée entre les deux équipes mais Yaya Touré fera craquer les Geordies à la 70ème minute, puis mettra à l’abri son équipe à la 86ème minute. Manchester City, reste premier et Newcastle voit avec cette défaite ses chances de Ligue des Champions s’amoindrirent.

Everton – Newcastle United

Elle se termine sur un revers, mais quelle saison !

En déplacement dans le Merseyside, à Goodison Park, antre des Toffees, impitoyables à domicile, Newcastle pouvait encore croire en ses chances pour parvenir en Ligue des Champions et même finir sur le podium. Pour cela, il fallait obligatoirement remporter ce match. Chose que ne réussira pas la Toon Army, pourtant bien soutenue avec les nombreux supporters ayant faits le déplacement jusque Liverpool.  En 30 minutes, Everton aura réussi à mettre 2 buts par l’intermédiaire de Pienaar et du très bon Jelavic, faisant passer les Geordies pour une équipe de seconde zone. Peu d’envie du côté de Newcastle, un Ben Arfa qui avait peut-être déjà la tête avec les Bleus, une défense assez passive et Ba et Cissé des plus muets. À la pause, les joueurs d’Alan Pardew (élu récemment manager de l’année) sont logiquement menés au score. En seconde période, c’est un autre visage que montra Newcastle mais rien n’y fera, le réalisme les fuit et Everton en profitera même pour inscrire un troisième but, grâce à Heintinga. À un quart d’heure du coup de sifflet final, un autre Toffee marquera le quatrième et dernier du but match mais en faveur de Newcastle, suite à une mésentente avec son gardien, Hibbert mettra le ballon au fond des filets. Un léger espoir pour Newcastle de revenir au score. Fin de la saison, c’est la 5e place pour le club du Tyneside, une victoire n’y aurait rien changé, Tottenham et Arsenal ayant également remportés leurs match. Mais c’est tout de même en Europa League que joueront les hommes d’Alan Pardew, qui malgré tous les pronostics furent l’équipe surprise de la saison. Newcastle renoue donc avec son glorieux passés pour cette saison, espérons que cela dure.

Newcastle, surfe sur une belle vague.

Du côté de la Tyne, ça coule de source depuis quelques temps. Norwich City, West Bromwich Albion, Liverpool, Swansea City, Bolton Wanderers, Stoke City, voici les dernières victimes des Geordies, sur une dynamique très impressionnante, enchaînant six victoires, encaissant un seul but, soignant son goal average et repasse à la 5ème place au championnat. Brefs résumés des trois derniers matchs de Newcastle United (les trois précédents sont disponibles via le lien : cliquez ici), que vous propose MyPremierLeague.

Swansea City – Newcastle United

Tim Krul, aura permis aux Magpies de repartir avec les 3 points grâces à ses nombreux arrêts.

Se déplaçant en terre Galloise, les hommes d’Alan Pardew savait que ce match allait être difficile, Swansea est très à l’aise dans son Liberty Stadium et de nombreuses équipes en sont reparties sans les trois points (Arsenal, Manchester City, pour ne citer qu’eux). Faisant partie des équipes réussissant le plus de passes par match (Top 5 européen, belle performance pour un promu), il fallait trouver la solution. Chose faite. Vainqueur par deux buts à zéro, Newcastle s’est appuyé sur une défense assez solide et une tactique de contre, ainsi qu’un Tim Krul, dégoûtant l’excellent frappeur islandais, Gylfi Sigurðsson à plusieurs reprises. Il suffira de 4 minutes pour voir l’ouverture du score, une action très rapide, une passe de Jonas Gutierrez à Cabaye qui sert directement Cissé qui frappe instantanément et laisse à Vorm le soin de récupérer le ballon aux fonds des filets. Ensuite, jusqu’à la fin de première période, Swansea produira le jeu sans réussir à tromper le portier batave des Geordies. Deuxième mi-temps, avec le même scénario. Toujours dangereux, les Swans ne parviendront pas à inscrire un but, Cissé encore une fois buteur dans cette rencontre, avec à ce moment là, son 9e but en 8 matchs. Ben Arfa à l’origine du but, débordant côté droit sert son compatriote : Cabaye qui fera comme en première période pour Cissé qui dans la surface de réparation, place une splendide balle piquée. Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final, la tactique d’Alan Pardew a payé, les gallois pourront regretter les nombreuses occasions ratées…

Newcastle UnitedBolton Wanderers

Alan Pardew peut sourire, il accomplit une excellente saison avec NUFC et avec cette 5e victoire consécutive, peut faire rêver tout un peuple.

Recevant à St. James Park une équipe de Bolton jouant le maintien, c’était le moment opportun pour rester sur cette dynamique et toujours espérer une place européenne (possible grâce à la finale opposant Liverpool, qui est qualifié pour l’Europa League en gagnant la Carling Cup à Chelsea) même en terminant 6e au championnat. Rien à se mettre réellement sous la dent en première période, il faudra attendre la 73e minute et un coup d’éclat du français, Ben Arfa, partant de sa moitié de terrain, sur un magnifique contrôle, brise les reins de son vis-à-vis et fila seule jusqu’au but, et trompa le gardien roux des Wanderers : Bogdan. Puis à la 82e minute, Cissé tua le match, avec pour passeur décisif : Shola Ameobi, qui venait d’entrer en jeu. Grâce à cette victoire, Newcastle remonte à la 5e place au championnat, Chelsea a été tenu en échec lors du West-London-Derby à Craven Cottage face à Fulham, et une défaite des Spurs contre Norwich, fait revenir la Toon Army à égalité avec Tottenham. La Ligue des Champions, est belle et bien accessible pour le club du Tyneside.

Newcastle UnitedStoke City

Auteur d’un match complet, Yohan Cabaye a brillé aujourd’hui.

Une victoire était obligatoire cet après-midi face à Stoke pour creuser l’écart avec Chelsea, qui a fait nul contre Arsenal. Objectif atteint, dans un match plein, NUFC s’est imposé 3 – 0, avec un Cabaye très précieux aujourd’hui. Remplacé à la 60e minute, avec au compteur un doublé et une passe décisive : emballez s’est pesé !

Encore une fois buteur, Cissé semble impossible à arrêter, 11 buts en 10 matchs, ainsi qu’une passe décisive. Une performance des Magpies très encourageante pour la fin de saison et sa course pour la Ligue des Champions, une défense très solide, un retour de Tioté (blessé lors du match contre Swansea)  qui s’est vu, la paire Tioté/Cabaye étant très précieuse dans l’entre-jeu, de nombreuses opportunités, même si Demba Ba fut assez moyen lors de la première période. En deuxième période même scénario, seul changement, un Ba qui s’est réveillé et qui n’est pas passé loin de saler l’addition seulement 20 secondes après le coup d’envoi. Complétement étouffés pendant le match, les Potters ont tout de même réussi à se créer quelques occasions mais rien de très inquiétant. Mentions spéciales à Cissé, Cabaye et au jeune Santon, très solide dans son couloir.

Dans le Tyneside, on pourra célébrer la 4e place au classement, les Spurs ont été tenu en échec lors de leur déplacement au Loftus Road, victoire 1 à 0 de QPR. Et le nul entre Chelsea et Arsenal permet également aux Geordies de creuser l’écart avec les Blues et revenir à deux points des Gunners. Cela dit, rien n’est fait, tout peut encore changer. Le match qui sera le plus décisif, se jouera entre Chelsea qui recevra Newcastle, match qui aura un enjeu des plus importants pour les places européennes. Pour conclure, un retour de Newcaslte United en Ligue des Champions serait merveilleux pour le club, les voir échouer et finir en Europa League, serait regrettable mais ne serait pas désastreux non plus, quand on voit que le club revient de loin, ça permet aux Magpies de jouer sans réelle pression.

Un regain de forme pour les Magpies.

Après sa victoire face à Aston Villa 2 – 1 à St. James Park, Newcastle a connu une période de 4 matchs sans victoire, dont une lourde défaite à White Hart Lane 0- 5 contre les Spurs de Tottenham. Cependant, ils auraient pu connaitre la victoire contre la lanterne rouge du championnat, menant 2 – 0 à la pause contre Wolverhampton, les Magpies n’ont pas réussi à maintenir l’avantage et repartent avec le point du match nul sur un score de 2 – 2. Et dernier match de cette série sans victoire, une défaite dans le temps additionnel de la seconde période contre Arsenal sur un but de Vermalen. Mais depuis cette défaite à l’Emirates Stadium, c’est un net mieux que connait Newcastle United. Petit résumé, que vous propose MyPremierleague.

Prestation en dent de scie face à Norwich mais le résultat est là.

Tout d’abord, face à Norwich (résumé du match que pouvez lire sur MyPremierLeague), match sans grande saveur mais qui a vu les Geordies, renouer avec le succès qui les fuyait depuis un peu plus d’un mois.

Papiss Cissé, auteur d’un très bon match face à WBA.

Ensuite, est venue la victoire 1 – 3 à West Bromwich qui était sur une très belle période ces derniers temps et qui restait la bête noire de Newcastle depuis quelques années. Auteur d’une première mi-temps de haut niveau, les hommes d’Alan Pardew ont inscris trois buts durant la première période. Buts inscris par Cissé (doublé) et Ben Arfa, passeur décisif également, qui a fait une excellente prestation. En deuxième mi-temps, le match c’est un peu plus équilibré, West Browmich Albion a même réussi à réduire la marque sur un but de Long. Deuxième victoire d’affilée, qui voit le club du Tyneside recoller à égalité avec Chelsea et peut toujours espérer une place européenne la saison prochaine et mettre fin à la série sans victoire face à WBA.

L’attaquant sénégalais, en grande forme ces temps-ci.

Troisième victoire de rang pour Newcastle, face à un des pires ennemis et concurrent direct au classement : Liverpool. Pourtant privés de son capitaine, Coloccini, un des meilleurs central de Premier League cette saison, remplacé par Perch, les Magpies ont su ne pas encaisser de but dans cette rencontre, face à sa deuxième bête noire, vainqueurs seulement à deux reprises lors des 10 dernières rencontres des deux clubs. Malgré l’absence de leur capitaine, les Geordies récupéraient Tioté, qui était incertain face à West Bromwich. Une victoire importante, qui permet de creuser l’écart avec le 7e : Everton, éternel rival de Liverpool qui avec cette nouvelle défaite chute à la 8e place et semble ne plus s’en sortir en championnat. Un match qui fut fort passionnant, riche en occasions, et aussi en rebondissement. On notera le nouveau doublé de Cissé (5 buts sur les 3 derniers matchs), notamment servis par son compatriote Ba sur le second but, sur une action qui voit Ben Arfa à l’origine, ainsi que l’expulsion du gardien des Reds : Pepe Reina sur un excès de colère, Perch l’empêchant de passer, le gardien des Reds se laisse tomber, s’en suit un échange tête contre tête entre les deux joueurs, mais le joueur du NUFC, en rajoute et fera écoper d’un carton rouge Reina, et lui s’en sortira avec un jaune, ce sera l’ancien Geordie, José Enrique qui sera dans les cages, Kenny Dalglish ayant fait tous ses changements. On peut aussi retenir, le lynchage d’Andy Carroll, ancienne vedette de Newcastle et supporter du club également, auteur de quelques simulations ridicules, et d’après quelques rumeurs de paroles blessantes à l’encontre de son entraîneur actuel et de son ancien coach, et selon les vidéos, Steven Gerrard semblerait s’adresser à son entraîneur en lui demandant de quitter la pelouse suite à l’expulsion de son gardien de façon plutôt sèches. Des images qui pourraient démontrer, un malaise qui s’installe dans le vestiaires du club du Merseyside.

Newcastle, sur une bonne période n’aura plus le droit à l’erreur pour être européen l’an prochain, revenu à égalité de Chelsea, l’Europa League est largement possible par le biais du championnat mais l’issu de la F.A Cup, pourrait également envoyer la Toon Army en Europe. Mais penser à la Ligue des Champions, n’est pas une idée folle, Tottenham et Arsenal ne pointant qu’à 5 longueurs, tout est encore possible même si cet objectif semble quand même difficile. Prochain rendez-vous, un déplacement en terre Galloise face à Swansea City qui est plutôt redoutable dans son Liberty Stadium.

League Day 29 : Newcastle United – Norwich City – Review

Hier après-midi, se déroulait un match comptant pour la 29e journée de Premier League, opposant Newcastle United, qui recevait à St. James’ Park, le promu Norwich City. MyPremierLeague, vous propose donc le résumé de cette rencontre, qui s’est soldée sur une victoire 1 – 0 de Newcastle.

Les 22 acteurs, montrent leur soutien à Fabrice Muamba, le joueur de Bolton, actuellement à l’hôpital.

Un match, qui démarre avec une équipe peu habituelle pour Newcastle, en attaque : Cissé et Ba (classique depuis l’arrivée du deuxième sénégalais cet hiver), au milieu, on retrouve un Cabaye à gauche et un milieu central inédit, Perch et Guthrie, l’international ivoirien Tioté étant incertain, il est mis sur le côté, et Ben Arfa à droite pour sa deuxième titularisation d’affilée. Et une défense avec un Jonas Gutierrez, repositionné arrière-gauche, certainement à cause de la mauvais performance de Davide Santon face à Arsenal. Du côté des Canaries, une formation type à peu de choses près.

Les hostilités, sont très vites arrivées, à la minute de jeu, Yohan Cabaye, lance un long ballon sur Papiss Cissé, qui n’est pas hors-jeu, surpris de ne pas entendre de coup de sifflet, il tente un lob peu inquiétant pour John Ruddy. Le ton est très vite donné. Durant ce premier quart d’heure, les hommes d’Alan Pardew, ont pris le jeu en main et dominé leur adversaire du jour, en se procurant plusieurs occasions et en inscrivant l’unique but du match. À la 11e minute, Jonas est lancé sur son côté, il centre et trouve Cissé qui reprend le ballon et le glisse au fond des filets, le gardien est battu, et Newcastle, prend l’avantage.

Papiss Cissé, inscrit son 3e but en 5 matchs pour les Magpies.

Après ce but, les Geordies ralentiront la cadence, Norwich prenant le jeu en main. C’est à la 18 minute, que les Canaries se montreront dangereux, récupération de balle dans les 25 mètres, Williamson gardant trop longtemps son ballon, le perd, Morrison décale sur Howson, qui arme sa frappe qui passe au-dessus du cadre, mais les supporters ont eu une belle frayeur. Chaque équipe a eu son quart d’heure, même si Norwich ne s’est pas procuré d’occasions très dangereuses pendant son quart d’heure de domination, contrairement à Newcastle, qui a repris le match en sa faveur. À la demi-heure de jeu, Jonas, au niveau du poteau de corner, passe à Cabaye, qui tente une frappe dans les 25 mètres, Demba Ba un peu trop court ne coupa pas assez la trajectoire du ballon pour tromper Ruddy, qui repousse en corner. Les 5 dernières minutes de cette mi-temps, furent de folie. 40e minute, encore sur le côté gauche, Jonas de l’extérieur du pied, lance en profondeur Papiss Cissé, face à face gagné par le gardien. Deux minutes plus tard, Norwich répond à Newcastle, Howson tente en dehors de la surface de réparation, frappe bien trop écrasée pour inquiéter Tim Krul. Cependant, les Canaries reviendront vite à l’assaut, débordant sur le côté droit, Bennett centre, Simpson repousse de la tête, le ballon revient sur Andrew Surman, qui rate le cadre et l’occasion pour Norwich de recoller au score.

John Ruddy, aura permis à Norwich de perdre par la plus petite des marges grâce à sa bonne performance.

Au retour de la pause, le match fut plus équilibré entre les deux équipes. Les hommes de Lambert, furent les premiers à être dangereux, Krul a déjà sauvé les siens en début de seconde période et, à la 53e minute, Bennett déborde côté droit pour centrer, Whitebread reprend de la tête, et tombe sur Krul qui sort une magnifique claquette, toujours 1 à 0. Le match s’équilibre, on assiste à des changements, Santon remplace Ben Arfa à la 63e minute, ce qui repositionne Jonas à son poste sur le flanc gauche du milieu de terrain. Et 69e minute, Shola Ameobi entre en jeu à la place de Cissé, et un placement peut habituel pour Ameobi, utilisé milieu droit. Malgré ça, à la 70e minute, il place un centre qui est repoussé, Perch récupère, passe pour Cabaye qui tente une frappe bien repoussée par le gardien et Ba malchanceux rate sa volée et perd une chance d’inscrire un but. Dans le dernier quart d’heure, l’entraîneur des Canaries aura tout tenter avec ses trois changements, Holt, Hoolahan, Martin remplaceront respectivement Howson, Drury et Pilkington. Notons aussi l’entrée du jeune Dan Gosling, auteur d’une prestation qui aurait pu être plus remarquée, toujours bien placé mais oublié un peu par ses partenaires.

Paul Lambert, peut soupirer…

Les Magpies renouent donc enfin avec le succès qui les fuyait depuis un mois et demi. Une victoire importante pour rester dans la course à l’Europe et garder à distance Liverpool. Les joueurs ont tous fait un bon match globalement. Alan Pardew, pourra par contre, trouver une solution sur le relâchement de l’équipe quand elle ouvre le score heureusement les joueurs ont su se ressaisir, et n’ont pas réitéré le scénario de Wolverhampton. Trois points très précieux pour la Toon Army, qui n’a plus le droit à l’erreur pour espérer être européen la saison prochaine. Le prochain rendez-vous, sera un déplacement qui ne sera pas de tout repos à West Bromwich, le club étant sur une série très positive ces derniers temps.

Norwich, repart avec une défaite amère, l’équipe a fait pourtant un match plutôt convaincant. Sixième revers d’affilés pour les hommes de Paul Lambert, chutant à la 13e place. Mais le maintien devrait être assuré pour les Canaries, auteur d’une belle saison pour un promu. Cependant, les supporters n’ont apparemment pas digérés cette défaite, ils ont vandalisés le jardin en mémoire de Sir Bobby Robson (ancien entraîneur de Newcastle, qui est devenu une légende dans le Tyneside et également ancien entraîneur d’Ipswich, rival de Norwich), aucune mesure n’a été communiqué par la FA ou le club sur d’éventuelles sanctions.

Et je tiens à apporter tout mon soutien à Fabrice Muamba, qui parlerait à nouveau aux dernière nouvelles.

League Day 28 : Arsenal – Newcastle United – Preview

Recevant lundi Newcastle United, les Gunners auront un adversaire direct dans la course à l’Europe et un concurrent pour la 4e place du championnat. Pour ce match, j’ai été l’invité du Groov’cast, podcast réalisé par le blog Groover (Partenaire de MyPL) dédié à Arsenal. En guise de preview du match, nous vous proposons d’écouter ce podcast sur MyPremierLeague.

Un résultat sera crucial pour ces deux équipes.

Blog Groover

League Day 27 : Newcastle United – Sunderland AFC – Review

Le dimanche 4 mars 2012, s’est déroulé le Tyne & Wear derby opposant Newcastle United à Sunderland AFC pour le compte de la 27e journée de Premier League. Match qui a vu aucune des deux équipes se départager, chaque club est repartis avec le point du match nul sur le score de 1 – 1. Un score, ne reflétant pas la physionomie du match. MyPremierLeague, vous propose donc le résumé de ce derby, théâtre d’un match haut en rebondissements.

Le derby, ne s’est pas passé uniquement sur le rectangle vert. En effet, les entraîneurs des deux camps : Martin O’Neill (Sunderland) et Alan Pardew (Newcastle), ont eu quelques échauffourées pendant le match.

Match très attendu de part et d’autre des deux camps, la Toon Army qui avait besoin de se relancer après ces derniers revers (2 points pris sur 9 possibles) et de conforter sa victoire au match aller au Stadium Of Light 1 à 0, et des Black Cats stoppés net dans leur fulgurante progression depuis l’arrivée de Martin O’Neill par deux défaites d’affilées et un esprit de revanche sur la défaite concédée à domicile lors du match aller. À 12h heure locale, l’arbitre Mike Dean donna le coup d’envoi à St. James Park, et ne mettra pas longtemps avant de distribuer le premier carton jaune du match. Au bout de 30 secondes de jeu, Lee Cattermole, fauche un peu trop brutalement le milieu de terrain de Newcastle, Cheik Tioté, la couleur est vite annoncée.

Pendant la première demi-heure, se fut Sunderland l’équipe la plus dangereuse sur le terrain, prenant le jeu à son compte et se créant des occasions dangereuses, sans pour autant tirer au but et inquiéter les cages de Tim Krul.  Néanmoins, comme dans tout derby, les coups pleuvent et les fautes sifflées, en début de match beaucoup de coups de pieds arrêtés, des simulations (plutôt côté Mackems) et peu de tirs à se mettre sous la dent. À la 17e minute, les esprits s’échauffent, Simpson essayant de dégager le ballon loin du but, voit son dégagement contré par McClean qui n’a pas pu éviter le joueur Magpie sur son tacle, Simpson empêchant son adversaire de se relever, coup de sang de McClean, les autres joueurs s’en mêlent, les deux joueurs se voient tous les deux avertis, carton jaune chacun. Les Mackems, restant dans leur temps fort, se voient accorder un pénalty à la 23e minute suite à un tirage de maillot du défenseur central de Newcasle, Mike Williamson sur un coup franc indirect de Sunderland. Nicklas Bendtner se charge de tirer ce pénalty, qu’il transforme à la plus grande joie des supporters des Black Cats ayant fait le déplacement. Encore sous la domination de Sunderland, les joueurs d’Alan Pardew aurait pu connaître une addition plus lourde si Tim Krul n’avait pas capté en deux temps, une frappe de Bendtner à la 31e minute.

Après la demi-heure de jeu, les Geordies se réveillent enfin et prennent le match en main, à l’image d’un centre de Jonas Gutierrez mal repris de la tête par Demba Ba. Les mackems répondront peu de temps après sur un centre de Richardson côté gauche, remisé par Sessegnon sur Gardner qui voit sa frappe contrée. 38e minute, N’castle est tout proche d’égaliser, Coloccini reprend bien de la tête le corner de Ryan Taylor, il faudra un grand Mignolet pour repousser la tête du capitaine argentin. La fin de la première mi-temps, fut très chaude pour Sunderland, sur une frappe de Yohan Cabaye contrée en corner à la 43e minute, la tête de Demba Ba qui atterris sur la barre, fera sursauter tout St. James Park. Et dans le temps additionnel, un pénalty non accordé pour Newcastle sur une poussée de O’Shea sur Ba, provoqua la colère des fans de la Toon Army, ils profiteront également d’un coup franc, mal tiré par Ryan Taylor qui n’inquiétera pas le portier de Sunderland. L’arbitre siffla, la fin de la première mi-temps, 1 – 0 pour Sunderland et pas moins de 6 cartons jaunes (4 pour Newcastle, 2 pour Sunderland).

Krul, pourtant partis du bon côté sera trop court pour empêcher l’ouverture du score sur pénalty des Mackems.

À la reprise, Ben Arfa fait son entrée à la place de Davide Santon pourtant auteur d’une bonne première mi-temps, Ryan Taylor est du coup repositionné arrière-gauche. Une deuxième mi-temps qui démarre sur les chapeaux de roues, en à peine 30 secondes, les Magpies se créeront une occasion, sur un débordement de Ben Arfa, qui voit son centre dévié en corner, qui verra la volée de Cabaye repoussée mais le cuir revient dans les pieds de Newcastle, sur un centre côté gauche, la tête de Ba passe tout près du cadre. Et sur les 5 premières minutes de cette seconde période, ce n’est pas moins de 5 frappes du côté des Black & White, et ce n’est que le début d’un long calvaire pour Sunderland. À la 55e minute, la possession de balle est de 70 % pour Newcastle, cependant, c’est à ce moment là que les Geordies se font surprendre, les Black Cats construisant, Bardsley passe à Bendtner côté droit qui sert Larsson qui voit sa frappe repoussée, la balle revient sur McClean qui reprend instantanément et il faudra un grand Tim Krul pour réaliser ce double arrêt. Seulement une minute après, les Mackems sont réduits à 10, sur une réaction violente de Sessegnon sur Tioté qui en rajoute énormément. Les Black Cats, qui souffraient déjà beaucoup depuis la reprise auront fort à faire pour repartir avec les trois points.

71e minute, alors que Newcastle continuait son assaut, avec ses nombreuses frappes, un travail de récupération efficace, coupant le jeu de Sunderland, Ben Arfa enchaînant ses dribbles et petits-ponts, les deux entraîneurs ont eu la même idée de faire un changement, Bendtner remplacé par Fraizer Campbell côté Sunderland, et Alan Pardew se décide à faire rentrer Shola Ameobi à la place d’un Papiss Cissé transparent, à peine deux minutes plus tard, Martin O’Neill fait son deuxième changement, Jack Colback remplace Sébastian Larsson. Faisant toujours subir une domination écrasante, Newcastle se voit enfin accordé un pénalty (faute sur Ba en première et une main non sifflée en deuxième période) sur un tacle de Campbell sur Ameobi. Tireur attitré des pénaltys, Demba Ba, face à Mignolet, se plaçant trop près du ballon voit son tir repoussé , tout espoir de recoller au score est anéantis pour Newcastle.

Le gardien belge, Mignolet aura permis à Sunderland de repartir avec le point du match nul.

Dans les tribunes, c’est explosion de joie et rire aux éclats pour les supporters de Sunderland et déception et pleures pour les Geordies. Cependant, les Magpies ne démordent pas, ils continuent à mettre la pression, une défaite à domicile contre l’ennemi juré est impensable pour les supporters de NUFC. Et c’est pendant le temps additionnel que Shola Ameobi, surnommé le " Mackem Slayer " égalise, sur un centre de Cabaye, bien dévié de la tête par Williamson, 7e but d’Ameobi contre Sunderland, explosion de joie dans Saint James Park. En toute fin de match, Williamson aurait pu donner l’avantage mais il n’a pas eu le temps de frapper et le ballon et repoussé en corner, qui a lui aussi bien failli donner l’avantage à Newcastle. L’arbitre siffle la fin du match, les équipes se quittent sur le score de 1 – 1. Lee Cattermole, écopera d’un carton rouge pour protestation à l’arbitre après le match. Ce ne sera pas moins de 10 cartons distribués, 5 jaunes pour Newcastle et 3 pour Sunderland plus 2 rouges.

Shola Ameobi, 7 buts face à Sunderland, sauve Newcastle d’une défaite.

Un match qui aurait pu connaître un score bien plus important. Newcastle a souffert d’un cruel manque de réalisme face au but, 29 frappes pour seulement 5 cadrées, 19 corners et une possession de 63 %, un Demba Ba trop esseulé devant et laissé à son propre sort et Cabaye qui en restant toujours aussi bon, n’arrive plus à avoir ce rôle de moteur au milieu de terrain, chose qu’il faudra vite corriger. Le club du Tyneside, perd deux points précieux dans sa course pour l’Europe, deux points perdus aussi le week-end dernier contre Wolverhampton alors que les Magpies menaient 2 – 0, en ayant su tenir le score contre les Wolves et en concrétisant leurs occasions face à Sunderland, le club serait passé devant Chelsea à la 5e place qualificative pour l’Europe, et revenu à un petit point de leur prochain adversaire Arsenal, qui s’installe à la 4e place. Newcastle, aura fort à faire ce lundi à l’Emirates, Londres ne réussissant pas à la Toon Army cette saison (lourdes défaites contre Tottenham et Fulham, et un nul face à QPR, avec une très mauvaise prestation de Newcastle). Une victoire est donc impérative pour continuer à espérer jouer un tournoi européen la saison prochaine.

Quant aux Black Cats, il s’en sortent bien dans ce match avec à peine 5 frappes et 37 % de possession, ils ont su être réalistes et solides derrière, avec également un Mignolet en grande forme. Le maintien devrait être assuré pour eux, pointant à la 12e place. Prochain rendez-vous pour Sunderland, la réception de Liverpool, actuel 7e qui peut également encore croire à une place européenne.

Coup de froid dans le Tyneside

Pour ce premier article de l’an 2012, je tiens à vous souhaiter à toutes et à tous une bonne année. Pour sujet, MyPremierLeague vous propose de revenir sur la baisse de régime flagrante que connaît Newcastle depuis quelques temps. Alors baisse de niveau hivernal que connaît de nombreux club ? La Toon Army reviendra t-elle au mieux de sa forme ? Telles sont les questions que les supporters, fans de la Premier League se posent.

Un début de saison tonitruant

Alan Pardew, avait fait taire tous ses détracteurs et a hissé Newcastle en haut du classement pendant le début de saison.

Tout le monde se rappelle qu’en ce début de saison 2011/2012, Newcastle était venu perturber le classement en s’installant dans le top 5 de la Premier League, les départs des anciens cadres de l’équipe poussés vers la sortie (Joey Barton, Kevin Nolan, Andy Caroll, José Enrique) étaient oubliés, les supporters semblaient avoir pardonnés ces " erreurs ", et Alan Pardew s’était imposé comme manager et homme de la situation pour le système de jeu voulant être mis en place, créant ainsi une petite révolution du côté de la Tyne.

Un début de saison si bien commencé, que le club avait réussi à atteindre la 3e place du classement synonyme de Ligue des Champions, chose qui avait vite fait parler les médias qui voyaient Newcastle comme sérieux prétendant au titre (non, les médias n’aiment pas abuser ou dire n’importe quoi, c’est bien connu), meilleure défense du championnat jusqu’au match face à City et avant-dernière équipe à avoir connu la défaite en championnat (série qui pris fin aussi contre Manchester City à l’Ethihad Stadium).

Un début de saison qui se finit…  Difficilement.

Cependant, après cette première défaite, une période noire s’est installée chez les Magpies, en effet des blessures qui s’éternisent (Mike Williamson) , des blessures arrivent (Marveaux, Obertan, Tioté) et certainement le plus gros coup dur jusque là, la blessure du patron de la défense : Steven Taylor touché au Tendon d’Achille à Saint James Park (non, je ne dirais jamais le nom hideux qu’on lui a donné depuis peu. Pour relire l’article sur cette histoire : cliquez ici) contre Chelsea, saison terminée pour lui… Des expulsions sont venus aussi ternir tout ceci (Cabaye, Jonas, Gosling). Depuis le match contre les Citizens, Newcastle a connu 4 défaites (Chelsea, Norwich, West Bromwich Albion, Liverpool) entre la 13e et la 19e journée contre une seule jusqu’à la 12e journée.

Newcastle, la plus mauvaise équipe du championnat juste avant Noël.

Cette période, fait naître quelques doutes sur les choix de Pardew, en effet le manager des Geordies semble forcer le talent de certains joueurs qui n’ont pas vraiment l’air d’en avoir… En effet, les accusés sont : Gabriel Obertan, Ryan Taylor et Jonas Gutierrez. Ces trois joueurs sont clairement les maillons faibles de l’équipe ce qui interpelle tout le monde sauf Alan Pardew apparemment qui s’obstine à en faire des titulaires indiscutables.

Des solutions existent

Pourtant, ce n’est pas les choix qui manquent, Davide Santon est clairement le choix n°1 pour prendre la place de Raylor, ses rares apparitions sous le maillot Noir et Blanc sont très prometteuses, il était venu afin d’être titulaire mais il n’entre pas dans les plans de l’entraîneur apparemment. Ou alors, le jeune Shane Ferguson pourrait être aussi une solution, le jeune du centre de formation est voué à un avenir très prometteur et ce n’est pas en le faisant rentrer 20 secondes avant le coup de sifflet final contre Norwich (seule apparition avec Newcastle cette saison) qu’il évoluera malheureusement.

Jonas et Obertan, joueurs qui déçoivent énormément part leurs prestations tout au long de la saison. Manque de talent évident pour l’argentin, un manque de confiance ou de talent pour le français ? Peu importe les raisons, mais arrivé à un certain moment, des changements doivent s’imposer. Et pour remplacer ces deux là, de multiples choix existent, le jeune et talentueux Dan Gosling buteur à City, le jeune frère Ameobi : Sammy (formé au club tout comme Ferguson) quoi qu’encore un peu trop jeune et trop timide, Haris Vuckic lui aussi jeune mais plus expérimenté et il apparaît de plus en plus souvent sous le maillot Magpie en nous montrant de très belles choses, ainsi qu’Hatem Ben Afa, chouchou du public, sur qui Alan Pardew voulait axer le jeu, mais il semblerait qu’il le fait à partir du banc de touche, choix pas vraiment compréhensible même si Ben Arfa n’est pas un ailier ça ne l’empêchait d’y jouer à Lyon et Marseille.

Il faudrait aussi un peu plus poser le jeu, laisser le ballon plus souvent au sol afin d’éviter de longues balles devant sur Demba Ba qui manque de soutien.

Un bilan qui reste positif

Malgré tout, même si Newcastle est tombé de la 3e à la 7e place, l’équipe est encore dans la course pour l’Europa League, soyons honnêtes le retour des Magpies en Ligue des Champions n’est pas pour cette saison même s’il est encore possible. On peut également remarquer un net mieux dans le style de jeu du club comparé aux années précédentes, l’équipe produit un jeu plutôt agréable même si par moment ça reste encore un peu trop Kick & Rush, le style que Pardew veut mettre en place n’est pas encore au point à 100 % mais une fois fait, le type de jeu du club pourrait le faire grimper au plus haut niveau. Le retour de Mike Williamson reste une bonne nouvelle, car après la blessure de Saylor, ce fut James Perch qui prit le relai en attendant le retour de Williamson et nous avons bien vu qu’il est bien plus rassurant que son compatriote.

Yohan Cabaye et Demba Ba les deux grandes trouvailles d’Alan Pardew.

Yohan Cabaye et Demba Ba sont les deux signatures les plus importantes cette saison pour Newcastle. Le milieu de terrain international étant la pièce maîtresse du milieu de terrain de Newcastle par son énorme volume de jeu, son apport offensif et défensif ainsi que son travail de récupération très précieux, lui et Cheik Tioté forment certainement une des meilleures paires au milieu de terrain de Premier League.Le sénégalais, est quant à lui le joueur incontournable de l’attaque avec ses 14 buts en 17 matchs, son aisance face au but et sa qualité technique le rendent indispensable, en espérant que le club ne souffre pas trop pendant son départ pour la CAN (Coupe d’Afrique des Nations), c’est pour cela que recruter un attaquant de qualité serait obligatoire pour palier son absence et former un duo en attaque plus efficace, ce qui en même temps laisserait Demba Ba moins seul face au but et avec un coéquipier de qualité.

On peut aussi dire que Pardew, a réussi à transformer un des plus mauvais défenseur du championnat en une vraie muraille, en effet le nouveau capitaine d’équipe : Fabricio Coloccini, c’est complétement métamorphosé comparé à la saison précédente, au plus grand bonheur des supporters.

Le prochain test

Le club ayant terminé 2011 sur une défaite 3 – 1 à Anfield (un stade ne réussissant pas à Newcastle), on espère le voir se ressaisir pour 2012. Le club accueillera ce mercredi 4 janvier Manchester United qui a chuté à domicile face à Blackburn 2 à 3, un vrai test attend les Geordies qui vont devoir se passer de Gabriel Obertan face au champion en titre, en espérant voir une amélioration dans le jeu pendant son absence prévu pour un mois, de meilleurs résultats et que ceci ouvre les yeux d’Alan Pardew.

HOWAY THE LADS !